jeudi 8 novembre 2012

La malbouffe, un droit ?



Les Etats-Unis ont choisi leur nouveau président : Mr Barack Obama. Mais vous allez me dire, quel est le lien entre le nouveau président et la cuisine ? Si si, il y en a !!

Livre de cuisine, potager à la maison blanche, cantines scolaires revisitées, campagne nationale "let’s move", Madame Obama mène avec ardeur un combat contre l’obésité infantile aux USA. 

Ceci n’est pas pour plaire à tous, malgré une véritable épidémie d’obésité, avec 15% d’enfants obèses dans le pays. Sous l’impulsion de Michelle Obama, les cantines scolaires ont troqué leurs frites contre des concombres. Des élèves, parents et enseignants, protestent et se mobilisent.

Des pages Facebook ou des fils Twitter qui appellent les élèves à faire la grève et vident ainsi les cantines scolaires. Des vidéos sur YouTube, déjà visionnées plus d’un million de fois, avec des élèves qui parodient une chanson "We are hungry" et qui dénonce l’introduction de légumes et fruits, au lieu des pizza et chicken nuggets.   

Pain complet au lieu du pain blanc, davantage de fruits et légumes, ces changements ont été introduits dans le cadre du Healthy, Hunger-Free Kids Act, une loi adopté en décembre 2010. Cette loi oblige les écoles à suivre certaines recommandations nutritionnelles, s’ils veulent continuer à recevoir des subventions publiques.

Mais pourquoi une telle révolte, dans le Fast Food Nation ? Plusieurs éléments peuvent être invoqués, notamment une longue tradition qui privilégie les droits individuels au détriment de l’intérêt de la société dans son ensemble. La colère suscitée récemment par l’interdiction les sodas XL à New York, en témoigne.

Lilian Cheung, professeur au département nutrition à Harvard, invoque la désinformation. "L’industrie alimentaire est extrêmement puissante et a une force de frappe publicitaire énorme. Les parents ne sont souvent pas au courant de ce qui est sain ou pas". "Pendant longtemps les écoles ont d’ailleurs contribué à cette méconnaissance, en confiant notamment la gestion de leur cafétéria à des chaînes comme McDonald’s ou Pizza Hut".

Alors, la malbouffe un droit ? Liberté individuelle versus santé publique ? En Europe, depuis le 1er janvier 2012, les français payent plus chers leurs sodas. Certains pays européens vont taxer directement les aliments gras et sucrés et d’autres pays l’ont déjà fait, comme le Danemark.

Personnellement, je suis convaincue qu’une prévention active et un système alimentaire repensé, pourraient peser dans la balance et faire bouger les choses (et les gens)…  

En vous souhaitant une très belle journée gourmande 


Source: Le Temps
Crédit photo: Official White House photo by Chuck Kennedy

2 commentaires:

  1. Merci pour cet article, à proprement parler je dirais que c'est carrément flippant !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés