lundi 11 juin 2012

Le grand boom de la gastronomie péruvienne



L’avenir de la cuisine mondiale passe par le Pérou, Ferran Adria. Annoncée comme la tendance culinaire en 2012, la gastronomie péruvienne séduit et traverse les frontières. 


Dans les grandes villes occidentales, les enseignes fleurissent à chaque coin de rue. A Genève, pas moins d’une dizaine d’enseignes péruviennes ont vu le jour ces deux dernières années.  A New York, le célèbre chef péruvien Gaston Acurio a ouvert son restaurant et la liste d’attente pour une table s’allonge de jour en jour. Egalement à New York, un restaurant haut de gamme péruvien (La Mar Cebicheria Peruana) a ouvert ses portes fin 2011. A Montréal, un festival gastronomique est carrément dédié aux saveurs du Pérou en juillet. Et le meilleur chef du monde, Ferran Adria, est parti au Pérou, pour se ressourcer culinairement après la fermeture temporaire d’elBulli: "Au Pérou, ils se passent des choses extraordinaires. 50'000 jeunes y étudient la cuisine. Une révolution sociale et culinaire s’y trame! L’Eldorado de la gastronomie, c’est le Pérou". 


De retour de voyage, Ferran Adria a d'ailleurs réalise un film-documentaire sur la cuisine péruvienne avec le chef Gaston Acurio, convaincus du "pouvoir transformateur de la cuisine, une véritable "arme sociale". Le film de 70 minutes sera présenté en grande pompe ce lundi à l'ONU à New York par les deux chefs complices qui ont oeuvré à la réalisation de ce qui se veut un voyage initiatique dans le Pérou profond et un message d'espoir pour les jeunes générations." 

Les grands chefs de ce monde se sont également donnés rendez-vous en septembre dernier au Pérou. L'espagnol Ferran Adrià, le français Michel Bras, le danois René Redzepi, le brésilien Alex Atala et l'anglais Heston Blumenthal, étaient présents à Mistura, l'événement gastronomique d'Amérique Latine, qui réunit plus de 300'000 visiteurs. Egalement était présent, le fondateur du festival, Gaston Acurio, emblématique chef péruvien. "Gastón Acurio se classe dans les sommets de la gastronomie mondiale. Génie culinaire incontestable, cet homme de 42 ans a réussi à hisser la cuisine péruvienne au rang de haute gastronomie. Personnage influent de la gastronomie au Pérou et ailleurs, il est aussi un écrivain et un entrepreneur à succès. D'ailleurs, plusieurs fois honoré sur la scène internationale, son livre "Gastón Acurio. 500 años de fusión" a été nommé "meilleur livre gastronomique de la planète" par les Gourmand World Cookbook Awards, la plus haute reconnaissance de l'industrie". Durant ce festival, les chefs membres du G9 de l’Université des sciences gastronomiques, ont rédigé une lettre ouverte aux futurs chefs, les incitant de devenir les pionniers d'une révolution culinaire qui changera ainsi les habitudes du monde entier.


Et cerise sur le gâteau, les grands quotidiens de ce monde, dont le sérieux Time, The Economist et The Chef, ont consacré des articles élogieux à l’égard de la cuisine péruvienne et son influence dans le futur.

Mais d’où vient cet engouement, assez soudain et imprévisible, et pourquoi cette cuisine ? La gastronomie péruvienne est un véritable melting-pot culinaire et historique. C’est une des cuisines les plus diversifiées au monde, aux influences incas, espagnoles, africaines, chinoises, japonaises ou encore italiennes.


En pleine ébullition, des jeunes chefs, comme le charismatique Gaston Acurio, réinventent la cuisine traditionnelle, avec toujours comme base les produits typiques et se battent pour faire connaître leur gastronomie.

Le patrimoine culinaire a d’ailleurs de très solides arguments en sa faveur. Le pays a plus de 2000 plats au répertoire national, un véritable record. Une variété géographique et agricole extraordinaire: jungle, désert, montagne. Une biodiversité à faire rêver et considéré comme le grenier du monde, avec le plus grand centre génétique du monde: plus de 15'000 ingrédients propres au pays, 5000 variétés de pommes de terre, 650 fruits indigènes, 2000 espèces de poissons, des milliers de plats locaux…


Nous sommes sans doute seulement au début la future grande tendance de la cuisine péruvienne et pour découvrir quelques plats typiques péruviens: le ceviche (poisson mariné au citron vert), l’ocopa (pommes de terre sauce cacahuètes) ou encore les alfajor (deux biscuits garnis à la confiture de lait)...

En vous souhaitant une superbe journée gourmande aux saveurs ensoleillées 


Sources et crédit photo: Urbaneus, Tribune de Genève, Wikipedia, Guardian, Nouvel Observateur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés